jeudi 8 février 2007

Murs murs...

La première photo ci-dessous va me contredire (les images sont de ce matin-même) mais un des constats que j'ai faits en revenant en France, c'est l'éradication, petit à petit, de ces affreux tags, qui fleurissaient partout au moment où un de nos ministres de la Culture avait décrété qu'il s'agissait d'art.


C'est un avis que je ne partage pas (pour moi, le tag est à l'art pictural ce que le rap est à la musique) et je crois que pas mal de mes concitoyens partagent mon opinion. Pour autant, je ne suis pas adepte forcément du mur blanc, immaculé. De véritables artistes sont capables de transformer un simple assemblage de briques en fresques colorées et très inspirées.


Montréal foisonne de ces artistes qui expriment leur talent avec quelques peintures. Quand je dis Montréal, je suis un peu réducteur, parce qu'au Québec, j'ai pu remarquer en divers endroits la même passion de la peinture sur les murs (Saint Jovite, Québec, par exemple)

Entre la Place des Arts et la station de Métro Berri-Uqam, les dessins ressemblent assez à des tags, mais c'est bien plus élaboré C'est coloré, construit, dessiné. C'est chargé, un peu agressif, mais je reconnais que ça demeure harmonieux et agréable à regarder.

La photo ci-dessus a été prise dans une rue du plateau, pas très loin du Parc Lafontaine.


La photo ci-dessus (le cuisinier aux fourneaux) a été faite tout près du Carré Saint Denis il y a quelques mois. Elle illustrait la devanture d'un restaurant. Aujourd'hui, le restaurant a changé d'enseigne. La fresque a alors également changé (voir ci-dessous Fine Cuisine Pique)



Pour la plupart des clichés, je me souviens du quartier où ils ont été pris, même si je ne suis pas certain pouvoir retrouver ces endroits facilement. En tous les cas, l'image marque assez bien ma mémoire. La photo de la tomate, ci-dessous, est tout proche du Parc Lafontaine (dont je parlerai prochainement). Celle du dessus doit se trouver dans le Village (un autre sujet d'article).


Le mur peint avec les bicyclettes est visible rue Saint Denis, en plein quartier Latin. C'est un quartier très riche en fresques murales.

La photo ci-dessous illustre la devanture d'un video-club. Ce video-club était situé dans notre ancien quartier, tout près de la Tour Olympique.



L'immeuble orné en entier par le visage aux cheveux violets se trouve sur la Rue Sainte-Catherine. L'arrière de l'immeuble est recouvert d'un second visage. Cette photo a été prise en 2002 et , malheureusement, aujourd'hui, les fresques ont été considérablement dégradées.Le Jazzman ci-dessous fait partie d'une fresque beaucoup plus large. On peut la voir au Parc Ahuntsic.

Ci dessous, le dessin faisait la publicité d'un club de sport dans le Village. Le personnage en jaune représente une légende quebécoise, une force de la nature du début du 20ème siècle. J'ai oublié son nom (mes amis québecois me rafraîchiront la mémoire !)


Ci-dessous, nous sommes à nouveau dans le quartier Latin, devant l'enseigne d'un restaurant espagnol.


Je n'ai pas classé mes photo par zone géographique... Les deux photos du dessous nous ramènent dans le Village. On passe du chenil à la plage de Miami...!


Je ne me souviens plus du tout où j'ai pris le cliché de la photo ci-dessous. Je crois que c'est aux alentours du Parc Lafontaine. Il me semble que c'est une cour d'école, mais je ne suis pas formel.


La dernière photo, c'est la devanture d'un restaurant, dans lequel je suis allé une fois. Il est sur le plateau, pas très loin de la rue du Mont-Royal. Son nom est amusant : La vache fait meuh.
Amis français installés à Montréal qui aurez peut-être un jour la nostalgie d'une bonne tartiflette ou d'une salade périgourdine : Allez-y !!!

6 commentaires:

Anne a dit…

Génial !!!
J'adore ce genre de fresques !
A New York, il y a un quartier dans Harlem où tous les rideaux des boutiques sont peints, c'est très sympa !

Olivier a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Alcib a dit…

J'en reconnais quelques-uns, mais comme je ne circule pas souvent dans certaines parties de la ville, il y en a plusieurs que je ne connais pas.

Je crois que l'immeuble entièrement couvert d'un visage devrait être démoli bientôt. On veut construire là le quartier des spectacles. Les « pervers » perdront bientôt quelques-uns de leurs lieux de consommation pornographique ;o)

Le nom de l'homme fort que tu cherches, c'est probablement Louis Cyr. Il a sa statue dans le quartier Saint-Henri, pès de l'autoroute Ville-Marie, vers les 5000, rue Saint-Jacques...

Jean-Marc a dit…

Louis Cyr ! Oui, c'est bien lui ! Merci Alcib, je ne m'en serais pas souvenu. J'ignorais qu'on allait démolir l'immeuble aux visages...Je n'ai pas eu encore le temps de photographier la longue fresque des milles et une nuits sur fonds couleur Sahara qu'il y a derrière. L'as-tu remarquée ?

martine a dit…

très intéressant ton sujet, une autre façon de découvrir une ville.
Si je ne me trompe pas, le jazzman est Miles Davis

Alcib a dit…

Non, Jean-Marc, je ne suis pas passé derrière ; ou si je l'ai fait, j'ai oublié. J'ai un ami qui habite tout près de là ; je passe donc assez souvent devant cet immeuble mais je dois dire que j'ai rarement envie de m'attarder sur ce segment de la rue Sainte-Catherine. Le souci d'éviter les sollicitations de toutes sortes m'incite à passer rapidement.

Ça fait déjà un moment que l'on parle de construire là le quartier du spectacle ; je ne me souviens plus si l'annonce en a été faite officiellement ; si non, ce sera sûrement fait au cours de la prochaine campagne électorale.