samedi 17 novembre 2007

Carnets de voyage - Ibiza - Baléares - Espagne

Une de mes destinations favorites, puisque j'ai dû m'y rendre quatre ou cinq fois, est sans nul doute la petite île d'Ibiza, dans l'archipel des Baléares. Pourquoi cette constance, alors qu'il y avait bien d'autres lieux à visiter autrement ? Tout simplement parce que j'avais l'assurance d'y trouver, pour mes vacances d'été, tout l'agrément que j'y recherchais. A savoir : la mer et les bateaux, les plages et le sable, un soleil forcément présent, un endroit où j'entendrais parler espagnol (mais aussi l'italien, le français, l'anglais, l'allemand...), le charme d'une vieille ville avec des ruelles étroites et blanches baignées par le soleil, une vie diurne et nocturne animées, garanties de passer également des vacances sans s'ennuyer, en ayant l'opportunité de se faire des amis, ne serait-ce que pour quelques jours...

Ibiza a été mise en lumière dans les années 70, époque où l'Espagne se libérait du franquisme, et où cette libération s'accompagnait, forcément, de tous les excès possibles après des années de répression. Le mouvement hippie a considérablement aidé à cette libération et cette extraversion, en apportant sur cette île une philosophie où la jet set ne tarda pas à suivre, ravie de pouvoir profiter de lieux enchanteurs, en y mêlant sexe, drogue et rock and roll... Il existe toujours un marché hippie, même si le mouvement est désormais plus symbolique que représentatif.

La plus grande ville de l'île d'Ibiza, c'est...Ibiza. Enfin, je devrais dire "Eivissa". Une forteresse de pierre domine le port. C'est la citadelle. C'est un réel plaisir que de s'y promener, quelle que soit l'heure de la journée.

Ce que j'aime, ce sont ses ruelles blanches, très étroites, et forcément dédiées aux piétons. Sur la place principale, on pourra admirer une architecture et un style qui soulignent que l'endroit n'est pas artificiel, entièrement construit par une mode et un engouement éphémère. L'ile a un passé historique, séculaire.

J'aime beaucoup cette photo de ces tables disposées pour le repas du soir. Cette photo parle beaucoup : il est 4 heures de l'après midi, il fait très beau et très chaud, la plupart des vacanciers sont encore à la plage. Moi, j'en suis déjà revenu, parce que j'y suis allé depuis tôt le matin, et que j'ai eu mon compte de soleil et de plage. Au moment où je me promène dans cette rue déserte, je suis déjà rentré à l'hôtel pour y prendre une bonne douche, me débarrasser du sable et de la crème solaire. J'ai acheté une bonne crème glacée sur le vieux port, à la gelateria italienne... Je porte des vêtements légers, propres et clairs, et je sens le soleil brunir encore davantage ma peau de méditerranéen... Ah, quelle agréable sensation...! Paradisiaque !

C'est justement en me promenant en plein après-midi, alors que la ville vit à l'heure de la plage ou de la sieste, que j'avais croisé ce jeune homme en train d'arranger un bouquet de fleurs, à côté de son vélomoteur. J'avais trouvé ce tableau très insolite, et idéal pour une photo originale. Je lui ai donc demandé si je pouvais prendre une photo. J'ai eu l'autorisation...et le sourire en prime!

Ibiza étant une île, impossible, donc, d'échapper aux bateaux. Et c'est tant mieux ! Les voitures ne me font pas fantasmer. Je les apprécie, choisirai la mienne en fonction du confort minimal qu'elle m'apportera, mais ça ne restera qu'un objet roulant bien pratique. En revanche, les bateaux, ah, ça, ça me fait rêver !!! Je pourrais rester des heures sur un port de plaisance, à regarder les voiliers, imaginer la vie que je pourrais y mener...

Ibiza, en sortant de la ville et des sentiers battus, offre également des paysages idylliques. Une mer bleu turquoise, des arbres bien feuillus et verts... Nous avons même visité des grottes avec stalactites et stalagmites... Et puis les plages ! Pour celle où nous allions, il fallait traverser une végétation assez fournie, longer des marais salants, et au bout du chemin, toujours cette merveilleuse image de la mer bleutée et du sable blond et fin.


A la plage, je n'ai pas honte de le dire : moi, je bronze idiot ! Je ne fais rien, mais alors rien du tout ! Pas même un peu de lecture ou de mots croisés... En fait, je n'y vais pas pour bronzer non plus, mais ça vient tout seul...C'est en plus...! :-) Je ne fais rien, parce que ma foi, deux semaines dans l'année à pouvoir vivre à un rythme seulement naturel, sans avoir d'autre souci que de regarder le mouvement des vagues, le tournoiement des mouettes, les bateaux au loin, en écoutant de la musique agréable, c'est franchement relaxant et reposant. A vrai dire, je ne reste pas allongé des heures non plus sur ma serviette, à attendre que je sois bien cuit. Non, je demeure la plupart du temps les deux pieds dans l'eau, à me faire caresser par les vagues, et à regarder l'horizon, me laissant aller à mille et une pensées, bâtissant aussi d'éphémeres et rudimentaires châteaux et tunnels de sable, comme un gamin... Le mieux, c'est qu'il ne se passe pas un quart d'heure sans qu'il se trouve quelqu'un pour venir me parler...!!!

Bon, là, c'est différent. Ibiza étant un endroit très animé, et encore très branché, les différentes boites de nuit écument parfois les plages pour offrir des "flyers" incitant les potentiels noctambules à venir dans une boîte plutôt qu'une autre. Je suis un très mauvais client pour ce genre de chose, en ce qui me concerne (je n'aime pas ça du tout !)

Ce qui débute sur la plage se poursuite ensuite en soirée dans les rues de la ville. Des déguisements divers et bizarres annonceront le thème de la soirée en boite. Pas étonnant alors d'y croiser des personnages hors norme !


Toute cela reste très bon enfant. Il y en a pour tous les goûts, pour les familles très sages, pour les jeunes déjantés, pour les papys et les mamys... Cela fait six ans que je n'y suis pas allé. J'irais bien vérifier si l'ambiance est toujours la même, et serais bien curieux de savoir si les châteaux de sable que j'y construirais, me feraient faire de nouvelles connaissances... A vérifier...!

8 commentaires:

Olivier de Montréal a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Alcib a dit…

J'espère bien que, dans une autre vie, je pourrai connaître la mer, la plage, le farniente, l'Espagne et... bien d'autres choses.

Tietie007 a dit…

Je suis souvent allé en Espagne, notamment en Andalousie et en Extémadura, mais je ne connais pas les Baléares ! Belles photos !

V à l'Ouest a dit…

Ça a l'air bien finalement Ibiza. je ne connais que Majorque, où je suis allé deux fois et que j'aime beaucoup aussi: à part la baie de Palma pourrie d'hôtels, restaus, bars et boîtes pour Allemands, Anglais et Français on trouve des coins superbes et authentiques. C'est le côté jet-set d'Ibiza qui m'a toujours fait peur, mais le témoignage d'amis et le tien me font me dire que j'ai sans doute tort. J'irai voir dès que possible, en plus c'est une destination bon marché.

Jean-Marc a dit…

Oui, Ibiza, j'en garde un excellent souvenir...et l'envie d'y retourner ! Le côté Jet-set, c'est ce qu'on nous montrera en priorité dans les reportages TV. Moi, de la jet-set, je n'en ai jamais rien vu...! Je pense que des fêtes ou soirées doivent se passer dans des propriétés ou à l'intérieur des terres, et cela demeure dont très en marge. Au contraire, je trouve qu'il y en a pour tous les gouts...Cela dépend de l'heure, et du lieu...Plus on avance dans la nuit, et plus on va dans les hauteurs de la ville, plus c'est festif...Autrement, cela reste aussi très famille...Il n'y a aucune image, aucune exhibition qui puisse choquer qui que ce soit. Mais il y a toujours une manifestation et un désir d'amusement, de déguisement, de fête...

Josee a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Shandara a dit…

On sent bien que tu as le mal du pays et de la facilité de voyager qu'on ne retrouve pas au Canada vu que c'est si loin de tout... j'espère que tes choix te porterons vers ce que tu désires :)

Ibiza c'est vraiment joli et ça donne envie d'y aller en tout cas :)

Alcib a dit…

« J'aime beaucoup cette photo de ces tables disposées pour le repas du soir. Cette photo parle beaucoup : il est 4 heures de l'après midi, il fait très beau et très chaud, la plupart des vacanciers sont encore à la plage... »
C'est drôle, j'ai le sentiment d'être déjà passé par là ;o)